Des inventions chinoises

Illustration décrivant les ‘’Quatre grandes inventions de Chine’’, de gauche à droite: la fabrication du papier, l’imprimerie, la poudre à fusil et le compas (domain publique).

Pendant son séjour en Chine, Marco Polo découvrira plusieurs techniques, objets et usages qui lui étaient jusqu'alors inconnus. En effet, à cette époque, la Chine est plus avancée que l'Europe à bien des égards sur le plan technique.

Parmi les inventions chinoises, mentionnons les forges servant à faire de la fonte à partir du minerai de fer, l'affinement du fer pour en produire de l'acier, l'utilisation de la pompe à godets pour l'irrigation, la culture en rangs en agriculture, la fabrication de la soie, la poudre à canon, la brouette et le semoir à grains. De plus, le raffinement du système postal chinois impressionne vivement Marco Polo. Les envois de « deuxième classe » sont acheminés par des coureurs, tandis que ceux de « première classe » sont livrés par des cavaliers.

Rien pourtant n'étonnera autant les Polo en Chine que l'utilisation de la monnaie de papier, une autre invention chinoise. « Grâce à ces bouts de papier, écrit Marco Polo, ils peuvent acheter n'importe quoi et le payer. » Le fait que le Grand Khan ait ordonné que la monnaie de papier soit honorée sous peine de mort n'est évidemment pas étranger au bon fonctionnement de ce système!

Le papier lui-même a été inventé en Chine. Au début du IIe siècle, un fonctionnaire de la cour nommé Cai Lun entame la production d'un papier fait d'écorces, de chiffons, de tiges de blé et d'autres matières. Ce n'est qu'au XIIe siècle que la technique de fabrication du papier parviendra en Europe.

Les Chinois sont également à l'origine de l'impression sur « cliché bois », qui consiste à graver des lettres ou des images sur une tablette de bois, à y étaler de l'encre, puis à imprimer le tout sur des feuilles de papier, une page à la fois. Cette pratique a vu le jour sous la dynastie Sui (581-618). Le premier livre dont on a pu vérifier la date d'impression a fait son entrée en Chine en 868, presque 600 ans avant l'arrivée d'un procédé semblable en Europe.

La poudre à canon est également une invention de la Chine ancienne. Des nécromanciens (sorciers qui prédisaient l'avenir en communiquant avec les morts) ont découvert en pratiquant l'alchimie qu'on peut provoquer une explosion en mélangeant, selon les bonnes proportions, certains types de minerais et de combustibles, puis en les chauffant. À l'origine, la poudre à canon est utilisée pour produire des feux d'artifice; l'adaptation qu'on en fera par la suite révolutionnera la conduite des guerres dans le monde entier.

Pour en apprendre plus : Les quatre inventions chinoises