Les Cambodgiens

(créé par 7th Floor Media)

Le Royaume du Cambodge (anciennement Kampuchéa démocratique et République khmère) est un petit pays de l’Asie du Sud Est. La majorité des Cambodgiens (90 %) sont issus de l’ethnie khmère. La plupart des Cambodgiens canadiens sont arrivés au Canada en tant que réfugiés durant les années 1980.

Le Cambodge, qui est aujourd’hui une démocratie multipartite dans le cadre d’une monarchie constitutionnelle, a eu un passé agité. Il a obtenu son indépendance du régime colonial français en 1953, mais a été touché par la guerre du Vietnam dans les années 1960 et a ensuite souffert sous le régime totalitaire de Pol Pot et des Khmers rouges (Parti communiste du Kampuchéa) dans les années 1970. Des millions de personnes ont péri pendant cette période d’oppression et pendant la restructuration communiste désastreuse de la société cambodgienne. En 1980, le nombre de Cambodgiens ayant fui dans des pays voisins s’élevait à un demi-million, mais le conflit et l’agitation au Cambodge ont duré encore une décennie.

Les immigrants cambodgiens au Canada

De 1980 à 1992, le Canada a accueilli plus de 18 000 Cambodgiens venus de camps de réfugiés de Thaïlande. Ces immigrants se sont installés principalement dans les grandes villes, de la Colombie-Britannique jusqu’au Québec. Leur adaptation a été difficile au départ, en partie en raison du manque de traducteurs et de connaissances sur la culture khmère au Canada. Ils étaient peu nombreux à parler anglais ou français, et la plupart venaient de régions rurales. Le Québec comptait déjà une petite communauté de gens d’affaires et d’étudiants cambodgiens, ce qui a facilité quelque peu la transition pour les nouveaux immigrants dans cette province. Ailleurs au pays, beaucoup de Cambodgiens ont eu du mal à apprendre l’anglais et ont été contraints d’accepter des emplois mal payés en usine ou dans l’agriculture. Aujourd’hui, cependant, nombre de jeunes Canadiens cambodgiens poursuivent des études supérieures et travaillent dans des domaines professionnels.

Les Canadiens d’origine cambodgienne de nos jours

La plupart des Khmers pratiquent le bouddhisme theravâda, souvent combiné à l’hindouisme et à d’autres traditions. Les temples et les associations religieuses cambodgiennes au Canada aident les Cambodgiens à maintenir leurs pratiques religieuses et culturelles. Par ailleurs, les Canadiens d’origine cambodgienne ont formé des organisations communautaires et des organisations de jeunesse pour aider leurs membres et préserver la culture cambodgienne.

Les relations entre le Canada et le Cambodge

Le Canada et le Cambodge collaborent depuis des années au sein d’organisations comme l’Association des Nations de l’Asie du Sud Est (ANASE). De plus, le Canada fournit de l’aide au Cambodge par l’intermédiaire de l’Agence canadienne de développement international (ACDI), au moyen de programmes mettant l’accent sur la consolidation de la démocratie cambodgienne, l’amélioration de la santé et de la sécurité (en particulier par l’élimination des mines terrestres), la réduction de la pauvreté et le soutien au développement économique. En 2006, le Canada a également fourni au Cambodge un soutien financier pour la mise en place d’un tribunal international pour la mise en procès des criminels de guerre de l’époque du Khmer rouge.

Pour en apprendre plus : Cambodgiens